shopify stats
Quels taux du crédit pour les mois a venir ?

Quels taux du crédit pour les mois a venir ?

Quels taux du crédit pour les mois a venir ?
5 (100%) 1 vote

Depuis décembre 2016, les taux du crédit immobilier suivent une phase ascendante. La hausse est cependant légère et l’on observe même une stagnation de ces taux entre avril et juin 2017. Les opportunités restent donc nombreuses tant pour les acheteurs de biens que pour les emprunteurs souhaitant renégocier leurs prêts. Quels sont les taux actuels pratiqués ? Quelle tendance pour les mois à venir ? Pour vous, Solution Crédit fait le point.

Des conditions d’emprunt toujours avantageuses.

Contemporary business - Rachat-credit-france.com

Même si les niveaux record atteints en 2015 semblent révolus, le crédit reste très attractif pour les emprunteurs. Contrairement aux prévisions alarmistes, en mai 2017, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont finalement peu évolué depuis leur hausse entamée à la fin de l’année dernière. Selon l’Observatoire Crédit Logement, le taux moyen, toutes durées confondues, s’est établi à 1,55% en avril dernier, contre 1,34 % en décembre 2016.

Aujourd’hui, on observe des taux qui se rapprochent de leur niveau de juin 2016, où des conditions très avantageuses étaient observées.  Sur 10 ans, les meilleurs dossiers peuvent obtenir 0,60% et le taux maximum enregistré s’établit aux alentours de 1,20%. Les différents mouvements observés portent les taux moyens à 1,51% sur 15 ans, 1,75% sur 20 ans et toujours 1,90% sur 25 ans.

Des marges bancaires qui augmentent

Malgré la baisse des OAT 10 ans (Obligations assimilables du Trésor), qui servent de référence aux taux des crédits aux particuliers, les barèmes des banques sont plutôt à la hausse et ne suivent pas cet indice de référence, passé de plus de 1% il y a 2 mois, à 0,70% ces derniers jours. Les hausses de ces dernières semaines sont donc essentiellement dues à une remontée des marges bancaires. Le Crédit Immobilier restant un produit phare pour les organismes bancaires, ces derniers ont décidé d’augmenter leurs marges bénéficiaires. Une augmentation relative car les taux se situent entre 0,05% et 0,10% de moins qu’il y a un an en juin 2016.

Quelle incidence pour les rachats de crédit ?

La hausse légère des taux de ces derniers mois n’a pas diminué le nombre d’acquéreurs de biens immobilier. En revanche, la demande de renégociation de crédits a fléchi (20% des demandes de crédit pour 50% à l’automne dernier). Pourtant, contrairement aux idées reçues, les gains réalisés lors d’un rachat de crédits restent très avantageux (en moyenne de 30 091 € avec un écart moyen de taux hors assurance de 1,80%). Les emprunteurs qui ont un capital restant dû supérieur à 70 000 € sont donc plus que jamais invités à réaliser ce type d’opérations, car les taux du crédit malgré leur hausse récente restent encore très bas et offrent de réelles opportunités d’économies.

Quelle évolution des taux du crédit pour le 2ème semestre 2017 ?

Les spécialistes affirmaient au début de l’année que la tendance des taux du crédit immobilier serait à la hausse à moyen terme, pourtant les chiffres contredisent cette prédiction. On a ainsi observé une stagnation des taux d’intérêt entre avril et mai 2017. Faut-il en déduire que la hausse des taux du crédit immobilier est achevée ? Ne nous y trompons pas. Même s’il est vrai que la hausse s’est ralentie depuis avril 2017, et en dépit des signes positifs de la part des marchés obligataires depuis l’élection d’Emmanuel Macron, le retour à des taux historiquement bas semble peu probable.

La hausse légère des taux moyens immobiliers devraient se poursuivre sur le second semestre 2017 mais la nécessité de soutenir le marché immobilier implique de limiter cette tendance haussière. En effet, d’un côté, la demande des acquéreurs se grippe car ils n’ont pas les moyens de payer plus cher et de l’autre, du côté des vendeurs, l’impression est celle d’un marché immobilier en reprise et ils ont tendance à vouloir augmenter leur prix et à diminuer les marges de négociation. Le crédit immobilier doit donc impérativement rester attractif si le marché veut éviter de voir se poursuivre l’essoufflement observé ces derniers mois.



Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ce contenu ? Partagez-le !

Copyright © 2000 - 2017 Solution Finance - Tous droits réservés. 969 Avenue de la République, 59700 Marcq-en-Barœul, France
Développé par EURO TECH CONSEIL