shopify stats

Rachat de crédits

Regrouper vos crédits en une seule mensualité grâce au rachat de crédits

Rachat de crédits
4.45 (89.09%) 11 votes
Le rachat de crédits : un terme, des milliers de possibilités !

Aujourd’hui, vous n’arrivez plus à rembourser l’intégralité de vos mensualités ? Rachat Crédit France vous propose plusieurs solutions:

Rachat de crédits à la consommation et immobilier

Vous êtes propriétaire grâce à un crédit immobilier et vous avez souscrit à au moins un crédit à la consommation ?

Nous pouvons donc effectuer un rachat de crédits conso et immo.

Grâce à cette solution, vous pourrez réduire jusqu’à 60% vos mensualités*. Vous n’aurez plus qu’un seul crédit, avec une mensualité et votre taux d’endettement sera également diminué.

* selon étude et éléments de votre dossier de rachat de crédits. La diminution du montant des mensualités entraîne l’allongement de la durée de remboursement et majore le coût total.

La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.

Rachat de crédits à la consommation

Pour ce type de rachat de crédits, il est nécessaire d’être dans les conditions suivantes:

  • Avoir souscrit à au moins un crédit à la consommation
  • Avoir besoin d’une trésorerie si vous ne voulez regrouper qu’un crédit (il est impossible de racheter un unique crédit à la consommation)

Grâce au rachat de crédits consommation, vous diminuerez votre taux d’endettement et vous aurez même la possibilité de souscrire à un prêt immobilier pour devenir propriétaire.

Rachat de crédits immobilier

Le rachat de crédits immobilier est réservé en grande majorité au propriétaire désirant intégré leur crédit immobilier dans l’opération de regroupement de crédits.

Ce rachat de crédits regroupera donc un crédit immobilier et au moins un crédit à la consommation.

Cette solution permet de gagner en sérénité et pourra diminuer vos mensualités jusqu’à 60%*!

Si vous êtes locataire, vous avez la possibilité d’effectuer un rachat de crédits immobilier en effectuant l’opération avec vos parents (s’ils sont propriétaires) et avec l’accord de vos frères et sœurs.

* selon étude et éléments de votre dossier de rachat de crédits. La diminution du montant des mensualités entraîne l’allongement de la durée de remboursement et majore le coût total.

La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.

Rachat de crédits de surendettement

Rachat Crédit France vous propose différentes solutions de rachat de crédits par rapport à votre situation bancaire actuelle.

Si vous êtes en procédure de surendettement ou que vous avez des difficultés à honorer vos mensualités, sachez que nous proposons un rachat de crédits surendettement, spécialement créé pour diminuer vos mensualités !

Nos conseillers se rendent disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner tout au long de votre projet de rachat de crédits !

  1. Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?
  2. Quelques chiffres sur le rachat de crédits en 2016
  3. Quels sont les avantages du rachat de crédits ?
  4. Les étapes à suivre pour faire un rachat de prêts 
  5. Que désignent les indemnités de remboursement anticipé (IRA) ?
  6. Qui a intérêt à faire un racheter son emprunt en 2016 ?
  7. Changer de banque ou garder sa banque ?
  8. Réduire sa mensualité ou sa durée de remboursement ?
  9. Effectuer un rachat partiel ou total de ses crédits ?
  10. Avis d’expert

N.B: Un rachat de crédits s’écrit avec un « s » car c’est l’action de regrouper plusieurs crédits. Un rachat de crédit explique donc le fait de racheter un unique crédit, ce qui est très rarement possible.

Rachat de crédits : Simulation

Grâce aux informations que vous aurez introduites, vous pourrez obtenir plusieurs offres, ce qui vous permet de trouver le meilleur taux.

La simulation de rachat de crédits ne prend que quelques minutes.

Vous pourrez profiter des avantages comme un meilleur pouvoir d’achat ou encore la possibilité d’économiser.

Rachat-credit - Rachat-credit-france.com

Peu connu du grand public il y a encore à peine 10 ans, le regroupement de crédits, ou la restructuration de prêts, a rencontré un succès grandissant avec la baisse des taux du crédit de ces dernières années.

Certains réalisent cette opération pour pouvoir respirer en fin de mois, d’autres pour pouvoir acheter une maison avec un taux d’endettement convenable, d’autres pour retrouver un équilibre financier et éviter le surendettement, d’autres encore pour diminuer leurs remboursements sur un prêt immobilier ou pour se lancer dans de nouvelles acquisitions. Quelles qu’en soient leurs raisons, les ménages français sont de plus en plus nombreux à se lancer dans une opération de restructuration ou de rachat de prêts. Le niveau toujours aussi bas des taux d’emprunts suggère que cet engouement n’est pas prêt de faiblir.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédits, qui est concerné, quelles en sont les avantages et les modalités, quels sont les pièges à éviter ? Voici l’occasion de faire le point sur le rachat de crédits en 2016.

 

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Également appelé regroupement de crédits ou restructuration de dettes, le rachat de crédit est une opération qui permet de regrouper plusieurs prêts en un seul ou de faire racheter un crédit existant par un autre emprunt aux conditions plus avantageuses. Par cette opération, l’emprunteur ne paye plus qu’une seule mensualité, généralement d’un montant inférieur à l’ensemble de ses précédents remboursements. Le rachat de crédits permet également d’inclure des crédits de différentes natures (consommation et immobilier) et s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires. Dans certains cas, le rachat de crédits offre la possibilité de diviser ses mensualités par 2 ou 3, ce qui constitue un avantage non négligeable.
Découvrez tout de suite les différentes informations sur le regroupement de crédits !

Quelques chiffres sur le rachat de crédits en 2016

Après une année 2015 où la baisse des taux d’intérêt pour un emprunt immobilier a connu des records de chute chaque mois, de nombreux emprunteurs ont fait racheter leur prêt ou ont renégocié une baisse de leur taux avec leur banque.

En janvier 2016, les renégociations et rachats représentaient 37 % de la production de crédit immobilier et 49,9 % des contrats signés au mois d’août. D’après les relevés de la Banque de France, durant ce mois d’août, le taux effectif moyen des prêts à l’habitat est descendu à 1,72 %. Soit un niveau largement inférieur à ce qu’il était il y a 2 ans à la même époque. Dans une telle situation, nombreux sont les emprunteurs à trouver un intérêt lors d’une opération de rachat de leur prêt immobilier.

De nos jours, on compte autant de renégociations que de souscriptions de nouveaux emprunts. Aujourd’hui, les meilleurs taux obtenus par les emprunteurs battent toujours des records à la baisse avec par exemple un taux pour un prêt sur 10 ans compris entre 0.91 et 1.00 % ou encore un taux pour un crédit sur 20 ans compris entre 1.30 et 1.48 %. Ces taux historiquement bas, parlent en faveur du rachat de crédits et augurent d’un succès persistant pour les mois qui viennent.

Quels sont les avantages du rachat de crédits ?

AVANTAGES DU RACHAT DE CRÉDITS- Rachat-credit-france.comEn restructurant plusieurs crédits en un seul prêt à taux unique, le regroupement de crédits permet aux emprunteurs de s’offrir une nouvelle capacité d’investissement, de diminuer leurs charges mensuelles et de retrouver un plus grand confort financier. C’est également une solution bienvenue pour sortir d’une spirale de surendettement et aussi un moyen très efficace de simplifier la gestion d’un budget en remplaçant toutes ses échéances par une échéance unique.

Le rachat de crédits permet notamment aux ménages de pouvoir faire face à des difficultés financières.  Des mensualités trop élevées, une baisse de revenus, une séparation, l’arrivée d’un enfant, des échéances fiscales trop lourdes, un départ à la retraite, ou encore une mauvaise gestion, les raisons de ces difficultés peuvent être multiples et variées.  Bien qu’il ne soit pas réservé aux personnes en difficultés, le rachat de crédits peut être particulièrement efficace pour pouvoir retrouver un budget plus sain en soulageant le niveau des charges mensuelles supportées par le ménage.

Le regroupement de crédits autorise également de nouveaux investissements, en offrant de nouvelles capacités d’épargne ou un surcroît de trésorerie.  En agissant sur la solvabilité et le profil des emprunteurs, le rachat de crédits permet par exemple d’optimiser la recherche d’un financement immobilier. Par ailleurs, les sommes économisées et placées sur une épargne vous permettront par exemple de rembourser par anticipation, en totalité ou en partie, votre prêt ou encore d’investir dans un nouveau projet telle que l’acquisition d’un bien immobilier ou de toute autre investissement permis par le surcroît de trésorerie dont vous disposerez.

Le rachat de crédit ne permet pas seulement d’alléger ses mensualités, c’est également un bon moyen de repartir du bon pied. De 664,9 milliards d’euros en 2005, les dettes des ménages n’ont cessé de fluctuer pour atteindre 1.189 milliards d’euros en 2015, ce qui signifie une hausse de 44 % en 10 ans. En 2009, 50,8 % des ménages remboursaient un crédit, dont 31,7 % un crédit à la consommation. Parmi eux, la part des personnes en situation de surendettement augmente régulièrement : plus d’un million de foyers en France étaient surendettés en 2011. Cela signifie qu’ils vivaient au-dessus de leurs moyens et qu’ils ne pouvaient plus faire face à leurs dettes. Pour mémoire, on parle de surendettement lorsque les charges du ménage comme le loyer, les crédits et les dépenses quotidiennes représentent plus de 33 % des revenus. Pour rétablir l’équilibre du budget, le rachat de crédit constitue une bonne alternative en permettant d’assainir sa situation budgétaire pour sortir de l’ornière.

Partez à la découverte de tous les avantages du regroupement de crédits !

Quelles sont les étapes à suivre pour faire un rachat de prêts ?

rachat-de-credit-78 - Rachat-credit-france.comEn premier lieu, vous devez déterminer le montant du prêt que vous allez souscrire auprès de l’organisme qui effectue votre rachat de crédits. Ce montant inclue les prêts que vous souhaitez faire racheter (prêt immobilier amortissable, crédit auto, crédit travaux, crédit renouvelable, etc.).

Pour tous ces prêts, vous devrez considérer le capital restant dû puis évaluer le montant des indemnités de remboursement anticipé, ainsi que vos frais de garantie. Le montant du nouveau prêt pourra également comprendre une trésorerie pour financer un nouveau projet tel que la réalisation de travaux, l’achat d’un véhicule, ou encore un voyage, un achat à effectuer.

La deuxième étape consiste à comparer les offres des organismes de rachat de crédits et des établissements bancaires. Attention, cependant, le simple taux nominal proposé ne suffit pas pour comparer les offres.

Pour connaître le coût réel d’un prêt, le législateur impose dans les offres de prêt la mention du taux annuel effectif global (TAEG). Cet indicateur permet de mesurer le coût total d’un crédit sous la forme d’un taux annualisé. Il inclut plusieurs types de frais : le taux nominal qui indique le coût des intérêts, les frais de dossier, mais aussi le coût de votre assurance emprunteur. Vous devez également vérifier les conditions de remboursement, c’est-à-dire les pénalités de remboursement anticipé, la modularité des échéances et les frais de report de ces échéances. Cette recherche du meilleur financement peut être réalisée par un intermédiaire non exclusif.

En plus de comparer les offres, ce dernier sera également d’une grande aide pour vous accompagner tout au long de votre opération de restructuration de prêts.

Dernière étape, la finalisation de votre projet et la signature de votre offre de regroupement. Si votre demande est validée, vous devez adresser à l’organisme financier un certain nombre de pièces justificatives. Une fois que celui-ci vous envoie l’offre de rachat, vous pouvez alors la signer après l’avoir bien étudiée.

Pour maximiser vos chances, les bons points à respecter sont les suivants : disposer d’une situation stable, montrer que votre budget est bien géré, et ne pas avoir préalablement déposé un dossier de surendettement à la Banque de France. En effet, lorsque vous avez saisi la commission, vous perdez légalement le droit de contracter un nouveau crédit.

Sachez cependant que certains établissements accepteront de vous financer même si vous êtes inscrit au Fichier central des chèques (FCC), au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) ou au Fichier national des chèques irréguliers (FNCI) lorsque vous êtes propriétaire.

Que désignent les indemnités de remboursement anticipé (IRA) ?

Lorsque vous effectuez un rachat de crédit pour regrouper tous vos prêts en un seul, l’établissement financier qui vous accorde votre nouveau prêt remboursera tous vos prêts avant les dates prévues initialement dans vos différents contrats.

La plupart des temps, les créanciers concernés exigeront des frais spécifiques dont le montant varie en fonction de la nature de votre crédit. Ces frais sont appelés indemnités de remboursement anticipé (IRA), aussi connus sous le nom de pénalités de remboursement anticipé (PRA).

Leur montant varie en fonction du type de prêt : 3 % du capital restant dû si l’opération concerne le rachat d’un crédit immobilier, entre 0.5 % et 1 % si la proportion des crédits à la consommation est plus importante par rapport au crédit immobilier. Dans tous les cas, ces indemnités ne peuvent pas excéder 3 % du capital restant dû, comme le précise l’article R 312-2 du Code de la consommation.

A noter : aucune indemnité ne peut être exigée lorsque le remboursement anticipé s’applique sur un découvert autorisé ou un crédit revolving. De même, Les indemnités de remboursement anticipé ne peuvent être exigées lorsque le remboursement anticipé est motivé par la vente du bien immobilier faisant suite à un changement de lieu d’activité professionnelle de l’emprunteur ou de son conjoint, le décès de l’emprunteur ou de son conjoint, la cessation forcée de l’activité professionnelle de l’emprunteur ou de son conjoint.

Qui a intérêt à faire un racheter son emprunt en 2016 ?

Pour qu’un emprunt soit financièrement intéressant, il faut que plusieurs critères soient réunis. En premier lieu, il faut que vous ayez encore suffisamment d’argent à rembourser.

Les intérêts à payer sont calculés en fonction du capital restant dû. Vous payez donc beaucoup d’intérêt au début du remboursement et ces intérêts diminuent au fur et à mesure que vous remboursez votre emprunt. S’il ne vous reste que moins de 5 ans de remboursement, l’opération peut ne pas être intéressante. Sur un prêt qui est dans sa deuxième moitié de remboursement, le gain financier sur les intérêts sera plus faible, mais en revanche celui sur l’assurance emprunteur rester important. Il ne faut pas négliger les gains sur l’assurance de prêt immobilier que vous pouvez réaliser par rapport à un prêt plus ancien.

En règle générale, pour qu’un rachat de crédits soit vraiment avantageux, il faut que le nouveau taux d’intérêt soit bien plus bas que l’ancien, avec généralement une différence d’au moins 100 points de base (par exemple de 2.00 % au lieu de 3.00 % ou plus). Cette règle ne vaut que si vous étudiez également tous les autres paramètres du financement. Les frais de remboursement anticipé, les frais de l’opération, le coût de la nouvelle assurance emprunteur, autant de critères à prendre également en compte pour évaluer votre gain.

Renégocier sans changer de banque ou par rachat par une autre banque ?

Les emprunteurs qui souhaitent bénéficier d’une baisse de leur taux d’emprunt immobilier ont 2 options : soient ils font racheter leur emprunt par une autre banque à un taux plus avantageux, soit ils renégocient leur taux auprès de l’établissement bancaire qui leur a fait souscrire leur crédit.

Dans le premier cas, il faudra souvent ouvrir un compte auprès de la banque qui rachète votre crédit et il faudra également régler les frais de remboursement anticipé. Dans le second cas, cela coutera également des frais de dossier, mais ils seront généralement moins élevés que ceux d’un remboursement anticipé total. Pour autant, le nouveau taux proposé risque d’être moins bas que ce que pourrait avancer une banque concurrente.

Réduire sa durée de prêt ou diminuer sa mensualité ?

Avec le niveau des taux actuels, les conditions peuvent être réunies pour que vous ayez gros à gagner en obtenant un taux beaucoup plus bas pour la fin du remboursement de votre prêt avec également une cotisation d’assurance emprunteur plus faible.

A vous d’adopter la bonne stratégie. Réduire le montant de vos mensualités ou réduire la durée des remboursements. Vous pourrez également choisir d’effectuer les deux en même temps.

Dans la majorité des cas. La solution la plus rentable consistera à réduire au maximum la durée de remboursement en gardant des mensualités identiques, voire en les augmentant si votre capacité financière le permet. En remboursant plus vite, vous ferez chuter du même coup le montant total des intérêts tout en vous épargnant des mois de cotisation d’assurance de prêts supplémentaires. Cependant, si votre intérêt est de pouvoir souffler en retrouvant un budget plus sain, vous aurez plutôt intérêt à faire baisser vos mensualités, au prix parfois d’une durée de remboursement allongée.

Effectuer un rachat partiel ou un rachat total de ses crédits ?

Le choix de regrouper partiellement ou en totalité vos dettes, dépend de plusieurs critères, le montant du bien hypothéqué, les taux d’intérêt de vos emprunts, leur durée, leur répartition.

Si la valeur de votre bien immobilier est insuffisante pour couvrir tous vos emprunts, vous devrez choisir un rachat de crédits partiel. Certains emprunteurs qui ont obtenu ou renégocié un très bon crédit immobilier ne souhaiteront quant à eux faire racheter que leurs prêts à la consommation. D’autres encore choisiront de faire uniquement un rachat de leurs crédits à la consommation car leur niveau d’endettement les autorise à rembourser leur crédit immobilier dans de bonnes conditions.

Sachez que si vous ne regroupez que vos crédits à la consommation, vous n’aurez pas de frais de notaire à régler par exemple et l’hypothèque ne sera pas obligatoire. En revanche le taux d’intérêt de votre nouvel emprunt sera plus élevé que si vous regroupez également votre crédit immobilier. A l’inverse, si vous regroupez votre crédit immobilier avec vos crédits à la consommation, vous devrez verser les frais de changement de garantie, mais les taux d’intérêts seront plus avantageux et votre demande sera plus facilement acceptée grâce à la garantie hypothécaire.

Avis d’expert

« le rachat de crédit recèle aussi son lot de dangers si vous faites montre d’imprudence ou de naïveté. Malgré une énergique remise en ordre de la loi, sanctions pénales à l’appui, certains intermédiaires autoproclamés spécialistes du rachat de crédit sévissent encore avec des promesses qu’ils savent intenables.

Une étude récente de la DGCCRF (le service de la répression des fraudes) portant sur 180 établissements constate que 20 % des opérations de rachat de crédit comportent des anomalies, voire de franches infractions à la loi…

Tous les intermédiaires non exclusifs en rachat de crédit doivent désormais avoir le statut d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBS) et être inscrits à l’ORIAS, un fichier national qui permet aux consommateurs de s’assurer qu’ils remplissent les conditions légales d’exercice de leur profession.

Assurez-vous d’avoir affaire à de véritables professionnels pour éviter les pièges. »

Michèle Auteuil – Journaliste Juridique et fiscalité



Pin It on Pinterest

Vous avez aimé ce contenu ? Partagez-le !

Copyright © 2000 - 2017 Solution Finance - Tous droits réservés. 969 Avenue de la République, 59700 Marcq-en-Barœul, France
Développé par EURO TECH CONSEIL